Les meilleurs romans policiers

Les romans policiers sont classés dans la rubrique de la lecture récréative. Ils permettent aux lecteurs de se plonger dans une fiction pour vivre des histoires pleines de rebondissements, de suspenses dans un style très particulier. Les jeunes et moins jeunes à présent y trouvent le moyen de s’évader, de faire passer le temps ou même de développer un nouveau style personnel de vie. Les meilleurs romans policiers sont donc ceux qui rivalisent d’ingéniosité pour fixer davantage les lecteurs.

Quels-sont vos romans policiers préférés ?
Quels-sont vos romans policiers préférés ?

Des personnages qui dépassent les romans

Certains personnages des meilleurs romans policiers restent aujourd’hui comme des personnages qui ont souvent existé dans la vie réelle :

  • Les détectives : Le docteur Watson médecin et son ami le détective Sherlock Holmes, créé par Arthur Conan Doyle, Gabriel Lecouvreur encore appelé « le Poulpe », un enquêteur libertaire créé par Jean Bernard Pouy ou Hitchcock Sewell, le croque-mort américain, créé par Tim Cockey.
  • Les enquêteurs policiers : Le commandant Camille Verhoeven, le personnage de Pierre Lemaître, l’inspecteur Lecoq, un agent sûreté, imaginé par Émile Gaboriau, le commissaire Jean Levigan, de par Carine Marret, le commissaire Frontaine, à Paris, de Karine Hury, l’inspecteur Napoléon Bonaparte, qui intervient dans le Bush australien, imaginé par Arthur Upfield, concepteur du polar ethnologique ou le commissaire parisien Adamsberg, une idée de Fred Vargas.
  • Les hors-la-loi : Arsène Lupin, ce gentleman cambrioleur imaginé par Maurice Leblanc, John Dortmunder, le cambrioleur malchanceux de Donald E. Westlake, le justicier hors la loi Simon Templar, dit le Saint, imaginé par Leslie Charteris.

Des histoires exaltantes

Ce qui généralement donne la reconnaissance de meilleur roman policier est le suspens qu’entretient l’intrigue. C’est ce suspens qui tient le lecteur en haleine qui le fixe sur le roman au point de le conduire à lire plusieurs pages sans même s’en rendre compte. « N’oubliez jamais » de Michel Bussi, « Ne le dis à personne » de Harlan Coben ou « L’inconnu du Nord-Express » de Patricia Highsmith entre autres sont des romans dans lesquels le lecteur se trouve entrainé dans une histoire exaltante, pleine de rebondissements. Pour y parvenir, les auteurs conçoivent des scénarios extraordinaires qui sont même parfois repris par des producteurs de films.

Une lisibilité améliorée

Les meilleurs romans policiers ont su fixer leur lecteur grâce à la lisibilité de leur contenu, ce qui met d’entrée de jeu ce dernier à son aise au point qu’il ne se rende même pas compte des pages qu’il tourne. La lisibilité prend en compte le caractère de la police, sa taille et les différents espacements prévus à cet effet. Pour ce faire, les auteurs ont pris en compte les deux moyens de lecture de romans, à savoir, à travers un roman imprimé ou à travers une version numérique. Les auteurs des meilleurs romans policiers privilégient ainsi les polices avec empattements ou avec sérif pour les romans imprimés et notamment Garamond ou Goergia. Ces polices ont été spécialement conçues pour être agréables et plus rapides à lire grâce à des points de repère qu’ils donnent à l’œil pour identifier rapidement les lettres. Pour un meilleur confort de lecture à travers un écran, les auteurs des meilleurs romans policiers ont choisi la police Georgia qui est tout simplement la meilleure pour une telle lecture.

Getboox, le 27 juillet 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *