Le digital : Nouvel enjeu de l’éducation

L’apprentissage traditionnel, avec ses livres physiques, ses conditions de travail réelles et ses codes formels faits aujourd’hui face à un souci d’adaptation avec l’air du digital/numérique. De plus en plus, le gouvernement encourage l’utilisation des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication pour dans la formation des élèves.

Comment comprendre aujourd’hui que le virtuel puisse représenter le renouveau de l’éducation ?

Quel impact a le digital sur l'éducation ?
Quel impact a le digital sur l’éducation ?

Un concept nouveau

Le digital est une véritable innovation dans les pratiques de l’éducation, qui pour certains n’apporte réellement aucun changement significatif aux méthodes traditionnelles. Après des expériences pratiquées sur deux groupes d’enseignants par Marcel Lebrun, techno-pédagogue de l’Université Catholique de Louvain, la conclusion a permis de constater que le numérique n’apporte pas de différence significative dans l’apprentissage. Un constat d’échec et d’inutilité ?

Assurément pas, souligne Marcel Lebrun, qui trouve que si les étudiants se situent au même niveau d’apprentissage avec le digital, c’est en soi un bon résultat, car l’intérêt de celui-ci pour cette cause est ailleurs. En effet, les outils numériques ne se limitent pas uniquement à véhiculer des connaissances, ils permettent en plus à leurs utilisateurs de développer des compétences technologiques de niveau considérable et plus spécifiquement dans le « Long Life Learning ».

Un environnement qui nécessite un développement harmonieux

En effet, le concept est séduisant, car il permet généralement de faire des économies de temps et d’élever le niveau de compréhension et de technologie dans le milieu éducatif. Pour que ceci soit plus effectif et s’intègre plus facilement dans ce nouvel environnement, il va falloir repenser considérablement la pédagogie, afin que celle-ci puisse être un socle favorable pour mieux accueillir ces nouvelles technologies et non l’inverse.

Le souci aujourd’hui est de trouver une adéquation parfaite, entre les méthodes, les outils, les objectifs et les techniques d’évaluations qu’internet offre, à savoir les échanges et partages, la créativité et l’innovation, les interactions, les savoirs et nouvelles techniques d’acquisition des connaissances…Un tout qui nécessite tout de même un encadrement de base important pour l’avenir, selon le chercheur Spiezia Vincenzo qui au bout de certaines études a conclu que « l’utilisation de l’ordinateur augmente considérablement les performances des élèves, mais l’intensité de l’amélioration est liée à l’environnement familier de chacun ».

Des techniques avérées d’auto-évaluation des pédagogies

Si la mise en place concrète du digital dans l’apprentissage nécessite encore un profond réajustement, il faut noter tout de même que les résultats attendus de cette innovation dans l’éducation promettent déjà d’améliorer les données statistiques. En effet, avec internet et les différents logiciels disponibles, il sera désormais plus facile de se renseigner sur le type de ressources et le nombre utilisés, des informations sur la fréquence de la connectivité des élèves sur un sujet ou entre eux, leur degré de réactivité.

Autant de données d’évaluations qui peuvent devenir un levier très important permettant à la pédagogie de se remettre en cause et de s’améliorer ou de stopper tout simplement des éléments pouvant conduire à des échecs. L’encouragement au travail des enseignants peut également être plus perceptible, tout comme le flux des interactions informelles.

Getboox.com, le 6 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *